L’USAGE DU VÉLO DURANT LA PÉRIODE DE CONFINEMENT, EST-IL POSSIBLE DE SORTIR AVEC SON VÉLO ?

20/04/2020

L’usage du vélo durant cette période de confinement n’est pas forcément signe d’interdiction totale d’usage de ce dernier. Toutefois, dans le cadre de l’application de l’article 3 du décret du 23 mars 2020, certaines mesures restreignent ou interdisent l’usage de ce dernier selon le type de déplacement que vous effectuez. Néanmoins, il est obligatoire de se munir de l’attestation de déplacement dérogatoire datée et signée pour pouvoir se déplacer.

Voici ci-dessous quelques conseils pour utiliser votre vélo pour chaque cas de déplacement dérogatoire :

·         Pour un déplacement entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle, lorsqu'ils sont indispensables à l'exercice d’activités ne pouvant être organisées sous forme de télétravail ou déplacements professionnels ne pouvant être différés.

o   Dans ce cas-là, aucune restriction n’est présente car le vélo fait parti d’un mode de déplacement, au même titre que la voiture ou les transports en commun. Il faudra donc bien veiller au choix de l’itinéraire et éviter les voies vertes et/ou pistes cyclables fermées par un arrêté municipal.

 

·         Pour un déplacement pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées.

o   Aucune restriction n’est présente quant au choix de votre mode de déplacement. Toutefois et au même titre que les déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice, le choix de l’itinéraire doit éviter les voies vertes et/ou pistes cyclables interdites de circulation par arrêté municipal. Il est néanmoins indispensable de prendre en compte que ces déplacements doivent s’effectuer vers des établissements à proximité de votre domicile.

 

·         Pour des consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ; consultations et soins des patients atteints d'une affection de longue durée.

o   Aucune restriction n’est présente quant au choix de votre mode de déplacement.

 

·         Pour un déplacement pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde d’enfants.

o   Aucune restriction n’est présente quant au choix de votre mode de déplacement. Toutefois, dans le cadre des gestes barrières à respecter, l’usage du vélo est peu recommandé si l’on souhaite transporter son enfant à l’arrière du vélo.

 

·         Pour un déplacement bref, dans la limite d'une heure quotidienne et dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile, liés soit à l'activité physique individuelle des personnes, à l'exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d'autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie.

o   L’usage du vélo dans le cadre d’une activité sportive ou de loisir est interdit par le décret du 23 mars 2020. Toutefois, l’usage pour du vélo pour les enfants est possible lors d’une sortie brève, si cette dernière est encadrée par un adulte à pied et si cette dernière répond au périmètre défini et à une durée maximale d’une heure par jour.

 

·         Pour une convocation judiciaire ou administrative.

o   Aucune restriction n’est présente quant au choix de votre mode de déplacement.

 

·         Pour une participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.

o   Aucune restriction n’est présente quant au choix de votre mode de déplacement.

 

Pour plus d’informations sur le sujet : https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/03/25/interdit-pour-le-loisir-ou-le-sport-le-velo-est-autorise-pour-les-deplacements-justifies_6034392_3234.html